D'où viennent les tissus ?

La Banque de Tissus Grand Ouest assure le transport, la réception, la préparation, la validation, la conservation et la distribution des tissus suivants :

 

 

D'où viennent les tissus de la BTGO ?

Ces tissus sont d'origine humaine et sont prélevés, pour la grande majorité, au sein de la région Grand Ouest (Bretagne, Pays-de-Loire, Poitou-Charentes et Centre). La BTGO fournit aux équipes de prélèvement le matériel nécessaire pour le conditionnement et le transport des tissus  prélevés. Quotidiennement, l’équipe de la BTGO prépare l’ensemble des kits de prélèvement et les fait acheminer aux différents centres préleveurs. Selon les tissus, les prélèvements sont réalisés soit chez des donneurs vivants, soit chez des donneurs décédés. Les prélèvements de tissus ne peuvent s’effectuer qu’après le consentement écrit du donneur vivant, ou de l’accord de ses proches pour le donneur décédé, dans le respect des règles éthiques.
 
Chez  le  donneur  vivant : Les tissus sont prélevés directement par l'équipe chirurgicale.
  • les têtes fémorales sont recueillies lors d’une pose de prothèse totale de la hanche (PTH). Cette opération consiste en l’ablation de la tête fémorale qui a perdu son cartilage pour la remplacer par une prothèse synthétique. Elles proviennent de toute la région Grand Ouest.
  • les valves cardiaques peuvent être prélevées chez un donneur vivant à l’occasion d’une transplantation cardiaque. Les valves prélevées sont issues du coeur malade explanté car elles peuvent être en bon état et fonctionnelles. Elles proviennent du CHU de Tours et du CHU de Rouen.
  • les membranes amniotiques sont recueillies avec le placenta au décours d'un accouchement par césarienne pour cause mécanique. Elles proviennent du CHU de Tours.
  • les volets crâniens et les côtes autologues sont prélevés dans un premier temps pour être ré-implantés ultérieurement dans un second temps chez le même patient. La BTGO réceptionne les volets crâniens en provenance du CHU de Tours, d'Angers et de Poitiers. Les côtes proviennent du CHU de Tours.
 
Chez  le  donneur  décédé : le donneur est sélectionné par l'équipe de coordination hospitalière des prélèvements d'organes et de tissus. Cette équipe assiste également les chirurgiens préleveurs.
  • les cornées et la peau peuvent être prélevées chez un donneur décédé soit en post mortem, soit en état de mort encéphalique lors d’un “PMO”  (Prélèvement Multi-Organes). Les cornées sont prélevées au sein de la région Centre-Atlantique et Pays de la Loire. La peau est prélevée au CHU de Tours, de Nantes, de Rennes et de Brest.
  • les artères, les os massifs, et les tendons/ligaments/ménisques sont prélevées chez un donneur décédé en état de mort encéphalique lors d’un “PMO”, au bloc opératoire. Les artères sont prélevées au sein du CHU de Tours, Poitiers, Nantes, Rennes et Brest. Les os massifs, ainsi que les tendons/ligaments/ménisques sont prélevées au sein du CHU de Tours et de Rennes.
 
Cas particulier des tissus osseux viro-inactivés : les os viro-inactivés traités selon le procédé Ostéopure® ou Supercrit® proviennent du stock de têtes fémorales de la BTGO qui possède un contrat de sous-traitance avec les sociétés Ost-Développement® et BIOBank®. 

Chaque tissu de la BTGO est distribué accompagné d'un document de traçabilité, indiquant le lieu et le type de prélèvement. La BTGO  assure la traçabilité de ses tissus, du donneur jusqu'au receveur, comme l'exige la réglementation.