Les os massifs

Utilisation des os massifs en chirurgie orthopédique 

Les principales indications d’utilisation sont les défects osseux en chirurgie cancérologique, traumatologique ou lors de certaines reprise de prothèse totale de hanche.

Prélèvements et conservation des os massifs
Les os massifs (fémurs, tibia, humérus) sont prélevés chez un donneur décédé en état de mort encéphalique, dans le cadre d'un prélèvement multi-organe. Ce donneur a été auparavant sélectionné par l'équipe de coordination hospitalière de prélèvements d'organes et de tissus après avoir recueilli le consentement de la famille. Le prélèvement d'os massif est réalisé stérilement au bloc opératoire par un chirurgien orthopédique. L'os est placé dans une poche stérile, puis transporté en température dirigée (+4°C) à la BTGO. Les caractéristiques anatomiques sont notés dans le dossier ainsi que les commentaires du médecin préleveur. Un rinçage au sérum physiologique est réalisé dans nos laboratoires avant congélation à sec. L'analyse des échantillons d'os, de tissus mous et du liquide de rinçage permettent à la BTGO de contrôler le statut micro-biologique de l'os. Le dossier clinique, le statut viral et syphilitique du donneur sont transmis à la BTGO.
 

 
Les os massifs sont conservés à -80°C pendant 5 ans maximum.
 

 

Distribution des os massifs

Les os massifs sont distribués sur prescription médicale nominative du chirurgien orthopédique mentionnant les caractéristiques morphologiques souhaitées. La BTGO envoie préalablement un listing d'os disponibles afin que le chirurgien fasse son choix. 
Les os massifs sont délivrés congelés, et conditionnés en carboglace.  Ils sont accompagnées des documents de traçabilité et des consignes de décongélation. La BTGO est disponible auprès de l'équipe chirurgicale pour toute demande d'information.
 
Situation de pénurie
 
Les os massifs sont des tissus peu prélevés. Le choix de greffons en est donc limité. Dans le cas où le stock de la BTGO ne puisse pas répondre aux besoins d'un chirurgien pour son patient, une consultation des autres banques de tissus en France est lancée. En cas d'échec, la BTGO peut faire une demande d'importation d'os massif en provenance de pays de la communauté européenne.
 

 FICHE TECHNIQUE DES OS MASSIFS